Vous avez perdu votre idée,

C’est dommage.

Dans votre idée, il y avait des images

Des images d’été,

Des images alambiquées,

Des images sages,

Des images volages.

Il y en avait toute une flopée

Qui naviguait.

Quand est venue votre idée

Vous avez voulu faire un arrêt.

Un arrêt sur image.

Et les voilà toutes envolées,

Images et idées

Et les mots qui vont avec

Les sons et les odeurs,

Tout ça envolé aussi sec,

Enfuis mots du cœur.

Où trouver maintenant

Un bonheur équivalent

A se laisser aller à ses pensées,

A rêver, imaginer, inventer

A gérer, anticiper, maîtriser.

Images, sons, odeurs, idées

Tous envolés

Partis à la dérive.

Ne reste plus qu’à vivre,

Là, maintenant,

Comme ils viennent, à leur bon gré.

Vous avez perdu votre idée

C’est dommage

Reste à votre avantage

Le présent