Texte 1 :

-Tu vois, ça, ça me plait !

-Quoi ?

-Ben, les corps, l’abandon, le lâcher prise

-Bof, c’est un peu facile, non ?

-Non, je ne trouve pas, peindre les nus, le bien être tout simplement est sans doute ce qu’il y a de plus dur

-Mais c’est vu et revu, enfin ça marche c’est évident, il n’y a qu’à te regarder

-Quoi me regarder ?

-Ben tu es en extase là devant deux bonnes femmes à poils dans un hammam, il y a vraiment rien d’original

-Et toi, à force de vouloir à tout prix être original, tu passes à côté de l’essentiel

-Ah bon, et c’est quoi l’essentiel ?

-Ben le corps justement, être, se sentir exister, sentir vibrer toutes les parties de son corps. Regarde ! Des doigts de pieds croisés l’un sur l’autre jusqu’au bout de ses mains, de ses fesses à sa nuque, on sent la détente, le plaisir, l’abandon. Il y a du bonheur dans cette image. Et tu crois que c’est facile à peindre le bonheur ? De toute façon, toi les choses trop simples, ça te dépasses, il faut toujours que tu analyses, que tu réfléchisses, tu peux pas juste être touché par quelque chose sans que tu puisses l’expliquer, sans que ça passe par ton cerveau

-Je te sens un peu énervée là !

-Et merde ! Tu peux pas juste me dire : oh oui c’est beau ma chérie

-Ben non, sinon il n’y aurait jamais de dialogues, tu t’emmerderais avec moi et je n’aurais pas le plaisir de voir tes beaux yeux s’éclairer quand tu te mets en colère

-Allez, ça va…

-Bon pour le resto, tu as choisi ?

-Je t’emmène plus jamais à des expos de peinture !

-On ira au cinéma…

Texte 2 :

C’est con d’être là, qu’elle idée elle a eu de me faire essayer le hammam. Me détendre ! Ah oui tu parles, elle est en train de m’arracher le bras. Tout ce que je vais y gagner c’est une entorse cervicale, c’est vrai, c’est con de poser sa tête sur ce tabouret, ça fait super mal ! Et puis rien que le fait d’être à poil, ça me crispe ! Bon et qu’elle ne me dise pas de me retourner, là je crois que je pars tout de suite. Ah non mais les idées de Cécile en matière de cadeau, on repassera, elle aurait pas pu m’offrir une montre comme tout le monde ! « Allez, tu verras, c’est génial, ça va te faire un bien fou, tu en as besoin en ce moment ! » Mais de quoi elle se mêle, je vais très bien. Et c’est surement pas en me faisant palper par une négresse aux seins qui me pendent dans la figure, que je vais aller mieux. Non mais elle se voit elle avec son Jean-Luc, si elle est un modèle d’équilibre. Me détendre… Ah mais qu’est-ce que je vois là ? Une touffe de cheveux par terre ! Mais en plus c’est dégueu ce hammam, elle a du prendre le plus bas de gamme forcément ! Bon qu’est-ce que je vais faire à manger pour ce soir ? Se détendre, se détendre… je crois qu’on va commander des pizzas ! Se détendre, se détendre… je rajouterais des piments pour Cécile !